Notre IEF

L’art de la narration

Pédagogie Charlotte Mason

Voilà un billet que j’ai rédigé il y a 2 ou 3 ans déjà sur notre ancien blog mais que je transfère enfin par ici. Sur ce que Charlotte Mason appelait l’art de la narration et que nous avons progressivement mis en place dans notre homeschooling quotidien.

Résultat de recherche d'images pour "charlotte mason"

Living Books : la belle plume des livres vivants

Charlotte Mason préconisait de poursuivre la lecture d’histoires et de beaux textes aux enfants même une fois qu’ils commencent à lire par eux même, et de proposer à partir de leurs 6 ans de raconter avec leurs mots, ce qu’il se passe dans l’histoire que nous venons de leur lire. Il ne s’agit pas de lire le livre entier, ni même un chapitre s’ils sont longs, mais un passage à la suite duquel l’enfant nous fait à l’oral un résumé de ce que nous venons de lui lire.


Dès tout petit les enfants aiment raconter des histoires, ce qu’ils ont observé… et c’est donc tout naturellement qu’en grandissant on peut leur proposer de faire à l’oral de courts récits pour résumer ce qu’ils ont compris de la lecture que nous leur avons faite. 

Cette narration sera plus ou moins complète selon l’âge de l’enfant. Et l’habitude de faire des narrations aidera l’enfant à approfondir davantage ses résumés, à enrichir ses narrations de détails plus précis.

Intégrer la narration à notre rituel quotidien

Charlotte Mason conseillait d’attendre que l’enfant ait 6 ans, sans toutefois se priver de cet exercice de narration si l’enfant s’y intéresse ou aime raconter ce qu’il a entendu. Ici nous prenons un temps pour la narration chaque matin depuis plusieurs années. Je lis quelques pages, un passage, un chapitre, selon la longueur ou la difficulté du texte/livre. Je lis doucement pour que les enfants puissent bien comprendre. Puis on discute à l’oral de ce qui se passe. Les premières fois je l’accompagnais en lui demandant de me raconter ce qu’il s’était passé, ou en posant une question lui permettant de commencer son récit (qu’arrive-t-il au personnage, de qui parle l’histoire? …)  La narration me permet à moi d’être sûre que les enfants comprennent ce que je lis.

Mais c’est aussi un exercice qui leur permet d’organiser mentalement ce qu’ils vont raconter (un travail qu’on fait à l’oral, mais qui les aidera plus tard pour réaliser le même genre d’exercices à l’écrit). La narration permet de travailler différentes compétences dans un temps au final très court; La lecture + la narration ne dépasse jamais 15 minutes. L’enfant prend l’habitude de s’exprimer à l’oral, à faire un résumé le plus compréhensible possible. C’est un exercice que je trouve vraiment intéressant.


On utilise aussi la narration avant de reprendre la lecture d’un texte/livre pour se remémorer ce qu’on avait lu jusqu’à là. Dans ces cas là si besoin j’aide la demoiselle parce que d’un jour à l’autre il n’est pas toujours évident de retrouver tout ce que l’on a lu la veille. 

Quand l’enfant lit seul, on peut poursuivre la narration sur des passages que nous lui lisons et lorsqu’il lit bien, lui proposer de lire un passage court puis de réaliser une narration de ce qu’il a lu.

C’est en tout cas un rituel qu’on essaie de garder chaque matin (ou à un autre moment de la journée). Qui ne prend pas beaucoup de temps, et qui permet souvent de démarrer en douceur la journée (enfin en douceur… ça dépend comment on voit les choses 😉

Un commentaire sur “L’art de la narration

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s