Notre IEF

« Je devine », « Mon petit oeil voit »… Le son des lettres

Conscience phonologique : pour aborder le sons des lettres et les sons que l’on entend dans les mots


Sur demande de mon petit (grand) garçon (3 ans et demi, c’est un « grand garçon » maintenant comme il dit!), nous avons attaqué depuis quelques jours les activités de conscience phonologique. Sa demande début d’automne était claire, il veut apprendre à lire, et il n’en démord pas. 

On commence donc par la base afin de développer l’oreille, et l’écoute pour bien distinguer chaque son qui compose le mot.

Ce qui facilite par la suite l’entrée dans l’écriture (phonologique en séparant chaque son entendu dans un mot) puis la lecture.

Voilà donc un billet plus détaillé que nos posts facebook/instagram.

Buts directs : 

Préparation de l’oreille de l’enfant à l’écoute et à l’analyse des sons, 

Préparation à l’écriture phonétique


Buts indirects : 

Enrichissement du vocabulaire

Amélioration du langage, travail des sons isolés (chez nous c’est un grand succès pour petit bonhomme qui a des difficultés de langage (la dyspraxie verbale/dysphasie ont été évoqués et il est suivi par une orthophoniste et là ce travail avec les sons ont un vrai impact positif pour la prononciation)

Préparation à la lecture et à l’écriture

Matériel: Ici on utilise ce qu’on a sous la main, des figurines d’animaux, des objets de la vie quotidienne, (petits de préférence)  et un plateau.

pédagogie montessori, je devine, mon petit oeil voit travail de conscience phonologique

Première étape : « un objet dont le nom commence par le son… »

Chercher avec l’enfant le plateau contenant de petits objets et le déposer sur le tapis. 

Les premières fois on peut prendre un objet à la fois uniquement pour aborder le son du mot de l’objet choisi.

« Je vois sur le tapis un objet dont le nom commence par le son…  » (SSSSS par exemple pour serpent).

Laissant le temps à l’enfant de nous montrer l’objet posé. Puis de lui répéter « serpent commence par le son « SSSSS ».

J’avoue qu’ici on est passé à l’étape suivante immédiatement.

Poser sur le tapis 3 objets (commençant par des sons différents).

Exemple : vache loup renard

Avant de continuer, il est important de vérifier que l’enfant connaît bien le nom de chaque objet, et surtout qu’il le nomme bien avec le mot qu’on utilise (qu’il ne soit pas dirigé sur le mot « mouton » alors que nous partons nous sur le mot « bélier »).

Puis dire à l’enfant « Je vois un objet dont le nom commence par le son « RRRRRRR » (en essayant au maximum de n’avoir que le son brut (RRRR plutôt que RRE, ou PPPPP plutôt que PPE).  

L’enfant montre l’objet commençant par le son demandé (le renard pour RRR).

En cas d’erreur ici je donne le son correspondant à l’objet montré puis je répète ce qu’on cherche (ex: LLLLoup, Loup commence par le son LLLLL, nous on cherche un objet dont le nom commence par le son RRRR) ; J’évite les « non ce n’est pas ça » pour ne pas le frustrer. 


On poursuit ensuite avec le son d’un autre objet.

Puis on change les objets.

2ème étape : « un objet dont le nom termine par le son… » 


Lorsque l’enfant maîtrise bien le son du début du mot, on peut entamer l’exercice en reportant son attention sur le son entendu à la fin du mot.

On pratique toujours de la même manière, en vérifiant que l’enfant utilise bien le même mot que nous pour désigner chaque objet présenté.


Puis on dit à l’enfant « Je vois un objet dont le nom termine par le son… (« OOOOO », « RRRRRR », « AAAAAA »….)

En procédant de la même manière que l’étape précédente.


Lorsque cette étape est elle aussi bien maîtrisée, on peut passer au son entendu dans le mot.


3ème étape : « un objet dans lequel on entend le son… » 

Sur le même schéma que les étapes précédentes.

Mais en portant l’attention de l’enfant sur le son entendu dans le mot. En utilisant au départ des mots courts puis en compliquant l’exercice avec des mots plus longs et donc plus de sons à identifier à l’intérieur du mot.


Exemple: en posant sur le tapis 3 objets ( sac, fil, vache)

« Je vois un objet dans lequel on entend le son IIIII ».

« Je devine », « mon petit oeil voit »… et après?

Ce travail de conscience phonologique après cette étape finale va permettre par la suite à l’enfant de coder ses premiers mots (les mots courts à sons simples tels que sac par exemple en identifiant le son de début de mot, puis le son suivant et enfin le son final  soit SSSS-AAAA-CCC   SAC). Il pourra donc (à l’aide de lettres mobiles) coder le mot en écoutant chaque son entendu.

Le travail de conscience phonologique a donc un impact vraiment positif sur l’entrée dans l’écriture et la lecture. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s