Organisation IEF

Confinement… quelques idées pour des journées sereines

Face aux nombreuses interrogations que j’ai pu lire, des messages que j’ai reçu, de parents inquiets, stressés, sur la manière dont ils vont pouvoir organiser ces prochaines semaines, voilà un petit billet qui j’espère saura vous apporter quelques pistes. Tant bien concernant l’organisation de l’instruction à domicile des enfants que de la façon de gérer au mieux enfants et télétravail…. j’ai choisi de faire un billet (possiblement qui va partir dans tous les sens) pour essayer de répondre à une partie des questions que j’ai pu recevoir, et de donner quelques pistes d’organisation.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mg_2571.jpg

La première chose qui me semble essentielle, c’est de prendre conscience que cette situation exceptionnelle est source d’inquiétudes pour nous parents mais aussi pour les enfants. Ils ressentent eux également cette tension et nos angoisses face à une situation totalement exceptionnelle. Et là je pense particulièrement aux enfants qui sont habituellement scolarisés, qui ont bien compris que si on les renvoyaient à la maison alors qu’ils viennent de reprendre il y a juste quelques jours, il devait y avoir un souci vraiment sérieux. Mais aussi à tous les enfants qui entendent les adultes parler, les informations… Voir qu’il est interdit de retrouver les copains pour jouer, que nous ne pouvons plus sortir en dehors des déplacements très strictement autorisés… un stress qui je rappelle cause une augmentation du taux de cortisol, hormone du stress produit par l’amygdale et toxique, en particulier pour le cerveau en développement de nos enfants. Il n’est donc pas étonnant que la plupart des enfants soient actuellement tendus, refusant pour certains les activités scolaires envoyés par leurs enseignants, ou déchargeant ce trop plein d’émotion de la manière dont ils le peuvent (et il faut le reconnaître pas toujours de manière évidente à gérer pour les parents qui sont en ce moment surchargés d’informations, de stress, de pression). Il reste essentiel de prendre soin de leurs ressentis et leurs besoins dans cette situation particulière, tout en faisant attention à nos besoins à nous.

J’ai pu voir un grand nombre de questions, inquiétudes revenir quant à la continuité pédagogique, et la quantité de travail demandé par certains enseignants (parfois dès la maternelle). Je commencerai par dire qu’au vu de l’ampleur que prend cette épidémie, le confinement devrait durer un bon moment (bien plus des deux semaines actuellement annoncées), et que la première chose à faire est peut être de se préserver au maximum. Pour pouvoir tenir sur la durée se ménager un maximum. Pas bien grave donc si les premiers jours ne sont pas hyper efficaces en terme de travail scolaire. Si ça peut rassurer certains parents, même pour les familles qui déscolarisent en cours d’année, ou après un certains nombres d’années d’école, il faut à l’enfant un temps d’adaptation, plus ou moins long selon la durée de temps de scolarisation de l’enfant. Il faut ce temps pour apprendre à fonctionner autrement, reprendre ce contrôle sur ses apprentissages, alors il est normal que les premiers jours d’instruction à la maison dans cette situation particulière soit compliquée.

Il faut se rappeler que l’enfant apprend constamment et de manière naturelle. Toutes les activités du quotidien lui permettent d’apprendre et nombreuses sont les activités que l’enfant fait au quotidien qui peuvent être reliées aux différents domaines de compétences. On demande aux parents d’accompagner les enfants dans cette continuité pédagogique mais j’ai pu lire énormément de pression au vue des quantités de travail demandé (pas le cas de tous heureusement, bien différents pour les collégiens et lycéens encore… même si je pense que beaucoup de choses seraient totalement adaptables également pour que ça se passe sereinement pour eux aussi). Je dirai que l’important là est de suivre son enfant. Il ne sera pas en retard à la reprise parce que toutes les activités prévues n’auront pas pu être faites, ou parce qu’elles ont été faites différemment. Nombreux sont les enfants non sco et ils apprennent et évoluent malgré tout. Profitez en pour développer la curiosité, la découverte avec d’autres façons de fonctionner, ça n’en sera que plus riche comme expérience. On peut aussi intégrer les demandes des enseignants dans notre quotidien. Parce que simplement transposer l’école à la maison risque d’être bien compliqué. Ce qui fonctionne chez nous familles en IEF/unschooling/homeschooling c’est lié au fait que c’est inscrit dans le quotidien de nos enfants. Ils ont l’habitude, il y a la routine, … J’ai envie surtout de vous inviter à lâcher prise pour ceux dont les enfants se braquent et ont du mal à s’installer pour les devoirs/Exercices demandés par les enseignants. Essentiellement parce qu’on apprend difficilement quand ça devient une contrainte. L’enfant apprend bien mieux lorsqu’il est acteur et volontaire. Ceux qui nous suivent depuis longtemps, savent qu’ici nous faisons très peu de travail formel, que les apprentissages sont essentiellement reliés au quotidien, ou acquis par le jeu. Généralement on manipule/on fait des jeux, des activités qui permettent d’aborder un sujet puis seulement ensuite on passe par l’écrit pour avoir quelques traces… toujours en suivant les intérêts des enfants.

L’important actuellement est de permettre aux enfants de (re)trouver un équilibre dans un environnement sécure. Et forcément le confinement et les restrictions qui limitent les sorties jouent sur l’humeur, l’attention… des enfants.

Pour les questions d’organisation, pour les plus jeunes (maternelle/primaire) je placerai le jeu et la lecture d’histoire en priorité. Toutes les activités du quotidien leur permettent d’apprendre… En cuisinant, du vocabulaire, du dénombrement, de la motricité, le suivi de consignes. En jouant à la marchande on peut dénombrer, faire de petits calculs… Les jeux de société sont eux aussi un excellent moyen d’apprendre, tout en renforçant le lien qu’on a avec nos enfants. On a habituellement peu de temps à consacrer à nos enfants, c’est peut être le moment de profiter de cette situation (je ne parle pas là des parents qui doivent actuellement gérer en plus le télé travail) pour prendre le temps d’être pleinement avec nos enfants, cuisiner ensemble, faire des jeux, dessiner…. Leur rappeler qu’ils sont importants pour nous et qu’ils peuvent compter sur nous pour les accompagner dans cette situation compliquée.

On revoit régulièrement notre organisation chez nous mais voilà quelques idées en VRAC. A voir celles qui vous semblent intéressantes pour votre enfant, qui peut fonctionner et à adapter à vos envies/besoins.

On commence généralement nos journées par un temps de jeu (jeu de société) qui permet de lancer le sujet d’activités/recherches qui suit ensuite.
Ou par un temps de lecture offerte avec une narration. (voir mes billets récupérés (enfin) de notre ancien blog https://planeteparentage.com/2020/03/18/living-books/ et https://planeteparentage.com/2020/03/18/lart-de-la-narration/ .

Une activité qui permet de commencer la journée tranquillement. On peut ensuite profiter du texte lu/passage du livre pour faire des recherches ou une activité (par ex: nous avions lu (je vais le relire pour petit bonhomme) il y a deux ans, quelques passages de la petite maison dans la prairie, puis imprimé une carte des USA où on avait chercher les différents Etats par lesquels ils étaient passés.

Ça peut être un moyen de démarrer la journée plus tranquillement.

On profite généralement le matin pour faire une série rapide. On essaie actuellement de le remettre en routine du matin: (voici un ancien billet sur une organisation que l’on avait l’année d’avant mis en place avec les enfants (certaines choses ont pas mal changé mais si ça peut donner des idées https://planeteparentage.com/2019/05/13/nouvelle-annee-nouvelle-organisation-2018-2019/

  • quelques calculs rapides (une dizaine généralement, puis deux ou trois problèmes de mathématiques),
  • un verbe à conjuguer
  • une ou deux phrases à analyser (trouver le verbe/nom/adjectif/déterminant…)

Pour les plus grands on peut y rajouter une ou deux phrases de dictées, un proverbe à recopier sur lequel réfléchir,…

Le reste se fait par le jeu (ils ont ici 5 ans pour petit bonhomme, et bientôt 8 ans pour la demoiselle). Monopoly, 1000 bornes, au feu les pompiers, énigmes bioviva, jeu « il était une fois », 7 familles des grandes familles royales…. L’occasion d’ouvrir la discussion et de lancer des recherches et activités ensuite. La demoiselle a reçu il y a 10 jours un jeu des 7 familles des familles royales avec 3 familles anglaises et 3 familles françaises. On va en profiter pour choisir régulièrement l’un des personnages de ces familles pour lire à son sujet et dresser un portrait.
C’est une façon différente de voir les apprentissages en plaçant l’enfant au cœur, en le faisant participer et en lui donnant l’occasion de nous montrer ce qui l’intéresse.
Pour ceux dont les enfants sont fâchés avec le travail formel demandé par les enseignants, passer par le jeu peut être un bon moyen d’apaiser l’ambiance. Et je vous rassure, ils ne perdront pas ce qu’ils savent, n’auront pas de retard à leur retour. Votre présence et un accompagnement des parents, des jeux, des activités, des discussions, feront toujours évoluer vos enfants.

Nous n’utilisons pas d’emploi du temps précis ici, même si je prévois de remettre un support visuel pour l’organisation de la journée. Mais pour aider vos enfants à s’y retrouver dans cette nouvelle organisation, il est possible de discuter avec eux de la manière dont ils aimeraient que se déroulent les journées. Et réaliser un visuel qui leur permettre de se repérer si ils en ont besoin. D’avoir une routine aussi simple soit-elle mais qui permettent aux enfants de pouvoir anticiper et de savoir ce qui est prévu. J’ai souvent remarqué ici que quand les choses ont été posées clairement mais avec les enfants, on avance plus facilement. D’autant plus si c’est régulier.

Nous passons ici beaucoup de temps à lire alors pour les plus petits et les enfants en plein apprentissage de la lecture (et pour les plus grands aussi) je pense que la priorité reste la lecture. Leur lire des histoires, leur laisser ce temps pour lire autant qu’ils le désirent, lire à voix haute. La lecture à voix haute est une activité vraiment intéressante en plus du fait de pouvoir partager un moment ensemble, elle permet d’apprendre à poser sa voix, réguler son flot de paroles, lire pour être compris et mettre de l’intonation. C’est aussi la possibilité de discuter ensemble sur la lecture, de partager son avis…

C’est aussi à mon sens l’occasion de découvrir d’autres choses avec nos enfants. Internet regorge de tas d’activités/bricolages/expériences qui peuvent être intéressantes à faire ensemble.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mg_2487.jpg

Pour les parents qui doivent actuellement gérer les enfants tout en télé-travaillant, je dirai que savoir déjà de base qu’on ne parviendra pas à faire la même quantité de travail/plage horaire que lorsqu’on travaille en extérieur/ou sans les enfants. Aux employeurs/clients d’être un minimum compréhensifs également. Là situation est exceptionnelle pour tout le monde. Et il sera forcément plus difficile pour les enfants de comprendre que papa/maman sont à la maison, mais doivent travailler.
Une maman sur un groupe facebook expliquait mettre une casquette sur la tête lorsqu’elle travaille de manière à ce que ses enfants puissent se repérer eux-même et voir qu’elle sera moins disponible à ce moment-là. Ici je travaille généralement avec les enfants sur la table de la cuisine, mais clairement je n’avance pas au rythme où je le voudrais. Je profite des temps où ils vont jouer ensemble pour m’y remettre. C’est souvent frustrant mais ça n’est pas simple pour les enfants de gérer le fait que le parent soit à la maison mais moins disponible. Ici ce qui fonctionne généralement bien, c’est de leur préparer un monde de jeu/bac sensoriel. Un grand bac dans lequel je place tout un univers (dinosaure/volcan/pierre, des morceaux de bois/animaux de la forêt dans un grand bac de pellets, animaux de la banquise sur un gros glaçon préparé la veille le tout dans un bac d’eau,…..) ou des éléments de jeu que j’installe au sol dans une pièce (circuit de voiture, des cailloux, un tractopelle, des brindilles, de quoi faire des ponts, circuit de train, personnages, dinosaures pour imaginer un circuit touristique dans un parc autour des dinosaures…). Ce sont des jeux sur lesquels ils restent parfois un long moment à inventer, raconter des histoires, voir rajouter des éléments au fur et à mesure…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mg_7234.jpg
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mg_7194.jpg

Je vous remets également ici une idée partager par mon amie du blog Maman Fouine http://mamanfouine.over-blog.com/ sur son IG et son FB. Prendre un temps de lecture (15minutes par exemple) de lecture pour tous. Si on lit régulièrement tous ici chacun de notre côté je pense mettre ces 15 minutes de lecture en place prochainement, par exemple après le repas de midi puisque petit bonhomme fait de moins en moins la sieste. Un moment où on se pose tous pour lire un peu chacun pour soi, chacun de son côté ou tous ensemble.

Je vais essayer de publier régulièrement sur notre page facebook et instagram des idées d’activités, des documents que l’on utilise… avec une liste des compétences abordées, du matériel nécessaire et en essayant de varier de manière à ce qu’il n’y ait pas besoin de trop de matériel en cette période où il n’est pas possible d’aller acheter du matériel ou d’en commander.

Et maintenant que l’aspect organisation/activités est abordé :

Pour durer sur cette période qui risque d’être longue, je tenterai de poster des idées pour prendre soin de soi, remplir son réservoir parce que pour être disponible et répondre aux besoins de nos enfants… faut-il déjà que notre propre réservoir soi plein. Boire une boisson chaude en pleine conscience, lire quelques pages d’un livre, tenir un petit carnet dans lequel noter trois bons moments/petits bonheurs de la journée, se faire une petite séance massage enfants/parents (massage tarte aux fruits, pizzas…), s’accorder une petite séance de méditation ou yoga (seul ou tous ensemble)….

Bon courage à tous ! et Faites bien attention à vous et à vos proches! Et surtout, profitez autant que possible de ce temps pour essayer de vous recentrer sur vous-même, vous reconnecter à vos enfants. Profitons tous ensemble de positiver face à cette situation qui nous force à ralentir un rythme habituellement trop chargé, stressant qui nous prive de notre liberté d’une autre façon que celle-ci mais d’une manière peut être plus négative encore.

2 commentaires sur “Confinement… quelques idées pour des journées sereines

    1. C’est une situation clairement particulière… Mais qui peut aussi nous permettre de revenir à l’essentiel… une autre façon de consommer, de vivre. Belle journée à toi!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s