Livre

Devenir passeur de nature… le guide! Comment élever un enfant sauvage en ville

  

How to raise a wild child  / Comment élever un enfant sauvage en ville 

 

Une bible pour ceux qui cherchent à renouer ce lien profond qui unit l’Homme à la nature et qui veulent transmettre cet amour, cet émerveillement à la nature à leurs enfants (ou aux enfants de manière plus générale, puisque le livre s’adresse aux parents mais aussi aux enseignants, et de manière générale à tout les adultes en contact avec des enfants).


Dans son livre, Scott D. Sampson fait plusieurs constats assez alarmants sur la déconnexion actuelle des enfants avec la nature. Trop d’enfants, dès leur plus jeune âge, passent un temps bien trop important entre quatre murs, baignant dans la technologie et manquant de contact avec la nature. En cause, la peur du danger et des risques que peuvent courir les enfants en jouant seuls à l’extérieur, la crainte d’éventuels accidents à les laisser explorer librement, grimper aux arbres, escalader (…), l’urbanisation, mais aussi le manque de temps : des parents qui courent chaque jour après le temps,  mais aussi des enfants qui après des journées remplies à l’école multiplient les activités sans compter les devoirs. Il relève d’ailleurs ces emplois du temps surchargés des enfants, où parfois les cours s’enchaînent dans la journée avec un minimum de pause, pour ne pas perdre une minute d’instruction, la barre étant de plus en plus haute en terme d’objectifs et de réussite. (Même s’il évoque longuement les nouvelles écoles, et modes éducatifs, et la place que font de plus en plus d’enseignants à la nature dans le cadre de leurs classes). Et les trop nombreuses activités que cumulent les enfants, les privant de longs moments de liberté pour partir explorer la nature, les privant de jeu libre. Cette manière de jouer qui les laisse créer, inventer, et mettre ce qu’ils trouvent à profit. 

biche photo planete parentage blogspot, reconnexion des enfants avec la nature,  devenir passeur de nature, comment élever un enfant sauvage en ville

Une urgence pour Scott Sampson que d’aider les enfants à renouer et s’éprendre de la nature à l’heure où on parle d’une génération cumulant les soucis de santé (surpoids, troubles attentionnels, manque de confiance en soi …) et de la nécessité de protéger la nature et la planète. 

« Comment les enfants se connectent-ils à la nature, et comment ce processus évolue-t-il à mesure qu’ils grandissent? »

comment élever un enfant sauvage en ville, livre pour adultes, connexion à la nature avec les enfants, planete parentage blog

Des explications portant sur chaque stade de développement des enfants, qu’il s’agisse du tout petit, du jeune enfant ou de l’adolescent, et la manière de les accompagner pour leur donner envie de passer du temps en pleine nature. De manière adaptée à chaque période d’âge, pour répondre aux besoins de découverte ou encore aux besoins de motricité des plus jeunes, mais aussi pour aider les adolescents à se dépasser en présence d’autres jeunes, à gagner en autonomie. Il nous donne de nombreuses idées pour remettre la nature au coeur de nos vies. Par des choses simples à mettre en place. Avec l’objectif de recréer un lien entre les enfants et la nature. Qu’on soit en ville ou en pleine campagne. D’ailleurs l’objet du livre n’est pas tant de trouver spécialement des activités pour les enfants des villes (la traduction française du titre a rajouté « en ville » mais ces mots ne se trouvent pas dans le titre original (How to raise a wild child = Comment élever un enfant sauvage), même si l’augmentation de l’urbanisation et donc la question du lien à la nature des citadins est largement évoquée. Montrant qu’on peut renouer avec la nature même en ville, même si cela semble parfois plus compliqué. Un coin de jardin même sur un petit balcon, un parc arboré dans lequel emmener les enfants se promener librement, un jardin collectif à entretenir, ou encore en adhérant à un club nature où les enfants pourront se retrouver entre eux, revenant à une émulation dans la vie réelle plutôt que par le biais de jeux éléctroniques… Il faut souvent peu pour émerveiller les jeunes enfants et leur permettre d’assouvir leur besoin de découvrir et d’explorer. (Ce qui sera différent pour les plus grands qui auront besoin d’un espace un peu plus grand pour éprouver leur capacités).

Passer du temps dehors quotidiennement : « l’absence de contacts suivis avec la nature limite la connexion »

billet blog planete parentage reconnexion à la nature activités avec les enfants renouer avec la nature

Pas forcement besoin de longues randonnées en milieu sauvage, ni de balades avec destinations ou objectifs précis. Pour Scott D. Sampson la clé est la fréquence. Il suffit tout simplement de passer du temps régulier en pleine nature. Il conseille d’ailleurs de prévoir une plage horaire sur notre agenda/programme pour lui redonner toute sa place. Pour jouer, inventer, expérimenter, observer, écouter…   Et quand on parle d’urgence à protéger la planète, à réduire les déchets, à limiter les gaz à effets de serre…. le meilleur moyen de donner aux enfants et aux générations futures l’envie de prendre soin de la planète commence par le fait de créer un lien particulier, un lien fort avec la nature. Et ce lien se construit par le temps passer à écouter, apprécier, et s’émerveiller en pleine nature. C’est en apprenant à la connaître et à l’apprécier que les enfants auront envie d’en prendre soin. Mais la connexion à la nature peut se faire aussi par le biais de l’alimentation. Lorsqu’on ne dispose pas de grands espaces sauvages à proximité, accompagner l’enfant à réaliser que chaque gorgée d’eau, bouchée de nourriture, est le fruit de la nature. Que nous ne sommes pas extérieurs à la nature, mais que nous en sommes faits, constitués de la poussière d’étoiles à l’origine de la création de l’Univers.

De l’art de devenir passeur de nature


On y retrouve de nombreuses idées pour donner envie aux enfants de sortir et de partir explorer la nature qui les entoure. Se poser pour écouter les bruits que l’ont peut entendre, aller régulièrement observer la nature au même endroit et y constater les changements, prendre un carnet dans lequel dessiner un insecte, une fleur ou un oiseau que l’on observe, essayer de suivre la piste d’animaux, ou tout simplement réaliser un tableau éphémère (land art) avec des trésors ramassés (cailloux, glands, marrons, pommes de pin,..), tenir un herbier, observer le cycle des saisons et les changements qui s’opèrent… 


Des pistes pour nous également, sur la manière de les guider, de devenir un passeur de nature. Ce qui justement constitue un des piliers du livre. Qui est plus à mon sens qu’un livre donnant des idées d’activités à réaliser avec ses enfants à l’extérieur. Il nous donne surtout les bases pour devenir un mentor qui saura guider les enfants puis les adolescents dans leurs découvertes sans faire à leur place, en les accompagnant à se questionner sans leur apporter les réponses. En nous apportant aussi la compréhension des besoins liés à chaque période d’âge et les clés pour les motiver à renouer avec la nature. Pour leur permettre de se faire leurs propres expériences, et leurs propres conclusions. C’est ainsi qu’ils apprendront le mieux. Et pas seulement en terme de zoologie, botanique, sciences… Un grand passage est consacré à ce que nous appelons nous les apprentissages informels. Observer un oiseau, s’occuper d’un jardin, (…) les activités en pleine nature peuvent permettre d’appréhender un grand nombre de matières, et des connaissances dans des domaines très variés. (Il en montre l’exemple avec le fait de tenir un petit bout de jardin… qui permettra à l’enfant de découvrir les saisons, le cycle d’une graine, les différents types de légumes/fruits/fleurs, mais aussi les insectes utiles aux plantes ou à la terre, et de manière plus large aux mathématiques en calculant l’espace entre deux semis/plantations, ou la surface de jardin… )

cueillettes d’aspergettes sauvages début de printemps

Un guide qui saura les aider à comprendre leur environnement. Tel que les chasseurs cueilleurs le vivaient. En harmonie avec la nature, et en connaissant profondément leur environnement.


Mais surtout l’auteur appuie sur la nécessité de s’investir réellement. Pour être passeur de nature nos gestes au quotidien doivent aller dans le sens de nos mots. Nous devons nous, montrer l’exemple à nos enfants. Avec sincérité. Nos enfants apprécieront d’autant plus découvrir la nature s’ils nous voient nous émerveiller, s’ils nous voient observer et écouter, ou chercher à comprendre notre environnement.


Et pour notre génération d’addicts aux téléphones, tablettes… il ne nie pas l’utilité des nouvelles technologies qui si elles sont employées à bon escient, peuvent être utile dans cette volonté de renouer des liens avec la nature. Par le biais d’applications qui permettent d’identifier une plante, un animal, une constellation… d’être liés à d’autres naturalistes en collectant des données à partager ensuite sur les réseaux naturalistes mais aussi par l’utilisation de l’appareil photo, ou pour réaliser des recherches spécifiques.



De quoi donner envie de renouer avec la nature, d’y passer davantage de temps pour nous même déjà (parce que ça du bon pour nous aussi de sortir de nos murs), mais aussi pour nos enfants et pour tout les bénéfices qu’ils y puisent.. Diminution du stress, activité physique, dépassement de soi, motricité, équilibre, force physique, concentration, confiance en soi, en plus de tout un environnement à découvrir. Et de leur permettre de redevenir un peu plus sauvage…

livre comment élever un enfant sauvage en ville Scott D sampson, unschooling, retour à la nature, enfant en pleine nature, planete parentage blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s